MFR de Bernay L'alternance au coeur de la formation.
portes-ouvertes samedi 11 mars 2017 de 10h à 17h <> Toute notre actualité en cliquant sur le lien FACEBOOK

Notre M.F.R.

Témoignages de jeunes

La formation vue par les stagiaires

Témoignages de jeunes en formation initiale 4e-3e et Bac Pro :

 

  • Anais Corbel 20 ans : je suis arrivée à la MFR en 2008 pour faire un BEPA services aux personnes, et j'ai ensuite continué avec un BAC pro SMR (aujourd'hui le SAPAT). Je suis arrivée à la MFR par choix, je voulais sortir de l'enseignement générale qui ne me convenais pas. Je n'avais aucune idée du métier que je voulais faire et grâce aux nombreux stages que j'ai pu entreprendre j'ai fait mon choix. Aujourd'hui je suis en dernière année du BP préparatrice en pharmacie. Je ne regrette en aucun cas mon choix d'être parti m'enterrer a Bernay et aujourd'hui j'affirme que si je n'étais pas venue à la MFR je n'aurais jamais eu mon BEPA et encore moins mon BAC..... alors j'ai envie de vous dire un grand .... MERCI !!!

                   

  • Audrey Midrouet 20 ans : Je suis arrivée à la MFR en 2008 pour préparer un BEPA services aux personnes, que j'ai obtenu. Je n'étais pas vraiment une grande fan de l'école, c'est pourquoi il fallait que je trouve une formation qui me conviendrait. La MFR m'a offert ce dont j'avais besoin afin d'obtenir un diplôme et de réaliser mon projet professionnel qui était de travailler avec les enfants. Aujourd'hui je suis auxiliaire de vie scolaire et j'adore mon travail. La MFR ainsi que ses formateurs m'ont énormément appris. Autant sur le plan professionnel que sur le plan personnel. J'y est fais des rencontres exceptionnelles. Des amitiés se sont créées, et certaines continuent. Je ne regrette absolument pas mes deux années passées au sein de cet établissement. Alors à tous les professeurs qui m'ont aidé et soutenu je vous dis un très grand merci !!! Audrey

 

  • Elodie Chéron 20 ans : Je suis arrivée a la MFR en 2010 pour faire un Bac pro services en milieu rural. Pourquoi la mfr ?! Car je savais qu'il y avait beaucoup d'alternance et donc beaucoup de pieds à mettre en structure (ce qui aide énormément pour trouver un emploi par la suite). La MFR est un endroit où il y a des règles et des tâches à effectuer mais tout cela n'est qu'un bon apprentissage de la vie, ça nous fait grandir, mûrir et nous apprend à être autonome ! Certes ça été deux longues années avec beaucoup de travail mais je ne regrette rien car aujourd'hui je suis aide soignante, un rêve que j'ai toujours voulu réaliser et... j'aime mon métier !!! L'organisation de la mfr ainsi que les formateurs nous permettent d'apprendre énormément et sont toujours présents pour nous. Un grand merci pour cette formation très enrichissante !

 

  • Elodie Chambellan 27 ans : En 2006, j'intègre la MFR dans le but bien précis: ressortir avec un BAC pro SMR en poche. Ce que je ne savais pas encore à ce moment là, c'est que ce passage à Bernay allait m'ouvrir des portes exceptionnelles et inattendues. Grace à cette école, j'ai pu effectuer différents stages dont l'un qui est aujourd'hui mon poste de travail. En effet, j'ai eu cette chance de me faire connaitre dans différents établissements et l'un d'eux m'a embauché en CDI après l'obtention de ma formation "moniteur éducateur". Voilà pourquoi, aujourd'hui, je conseille la MFR à tous les jeunes ne se voyant pas continuer dans le parcours ordinaire. Le slogan "réussir autrement" est tout a fait approprié. Cependant, il faut être motivé sans jamais baisser les bras. Beaucoup de travail personnel est à fournir mais qui est si vite oublié par ces bons moments de partage avec les autres. j'ai fais de belles rencontres que je n'oublierais jamais tout comme ces multitudes de "fous rires". Je finirais par remercier l'équipe de formateurs. Elle est présente à tout moment de la journée jusqu'à tard en soirée pour corriger les copies et préparer les C.C.F ( contrôle en cours de formation)

 

  • Elodie Barré 21 ans : Je suis arrivée à la MFR en 2007, de la 4e jusqu'en BEPA (2011). La MFR reste pour moi un très bon souvenir, les différents stages, la vie en communauté, les amitiés qui durent...Mais comme toutes bonnes choses c'est quand elles sont passées qu'on les apprécies vraiment... Alors à tous les formateurs MERCI.

                  

  • Elodie Lefrançois 23 ans : Je suis arrivée a la MFR de Bernay en 2006 dans le but d obtenir mon BEPA services aux personnes que j'ai obtenu avec succès en 2008 et ce n'était pas gagné d'avance. Grace a l'encadrement des formateurs et au suivi tout au long de l'année que ce soit en période de stage ou pendant les cours, j'ai réussi a l'obtenir puis j'ai décidé de continuer avec le BAC PRO services en milieu rural que j'ai obtenu en 2010, tjr aussi bien encadrée par toute l'équipe de la MFR. Maintenant je travaille en EHPAD dans un service Alzheimer. Le système de l'alternance m'a été plus que bénéficique moi qui ne trouvais pas ma voie dans un système scolaire. Je suis heureuse d'être passée par la MFR et remercie tous les formateurs en particulier Mme el tadjouri, mr Picot, Mr Lemercher et Mme Wateau et le reste du personnel éducatif... Sans oublier les rencontres que j'ai pu faire durant ces 4 ans d'internat. Ces années resteront gravées a jamais dans ma mémoire. 

 

  • Maxime D, 16 ans : Je m'appelle maxime j'ai 16 ans... mon histoire est finalement très simple et classique... J'étais un élève très perturbateur en cour. Avant je faisais vivre un enfer à mes profs, un pti' délinquant quoi ! Je me suis fait virer de plusieurs collèges. C'est mon père qui m'a parlé de la mfr et ce jour là je rigolais, je ne voulais pas du tout y aller... mais maintenant quand j'y repense j'en pleurerais presque... pourquoi ? c'est très simple... J'ai recommencé ma 4e à la Mfr de Bernay et j'ai découvert les stages... Que ça soit en stage ou à l'école, j'y ai fait des rencontres extraordinaires... j'ai eu beaucoup de faiblesses et fait aussi encore pas mal de bêtises mais les formateurs m'ont toujours relevé et jamais enfoncé. Je sui passé en 3ème toujours à la mfr et c'est là que j'ai vraiment progressé... toujours et toujours et croyez moi, d'avoir été encadré pas des prof comme ça, nul part ailleurs vous connaîtrez ça... Je ne voulais pas y entrer et maintenent je suis fier de dire que j'en suis reparti avec les larmes aux yeux, avec des amis incroyables et... avec mon brevet des collèges en poche, et oui !!! Voilà mon histoire et moi je dis juste un grand "merci" à la Mfr... merci pour tout :-) :-) :-)

 

  • Estevan Dauzou, 15 ans : C'est en septembre 2012 que je suis arrivé a la mfr pour commencer directement une 3e professionnel. En arrivant là bas, je savais plus trop où j'en étais, ni où j'allais... car juste avant la mfr je m'enfonçais de plus en plus dans mes mauvaises moyennes et je n'étais plus du tout motivé à aller en cour. Mais dès que je suis arrivé à la mfr, j'ai vu ça comme un nouveau départ... J'ai changé, enfin la mfr m'a fait changer en fait je crois... J'était à nouveau interressé par les cours, j'ai même eu très vite d'exellentes notes... l'ambiance dans la classe était super, comme la vie a la mfr d'ailleurs que j'ai trop aimé... ce qui me manque beaucoup !!! Franchement, si j'avais su avant que la mfr c'était comme ça... j'y serais directement allé dès la 4e... mais bon... Toutes ces phrases pour vous dire que la mfr c'est super et que grâce aux formateurs j'ai eu mon brevet avec mention... Mais aussi surtout que la mfr pour moi ce n'est pas qu'une école, ça a été pour moi comme une 2e famille... et juste une dernière phrase pour dire à ceux qui galèrent au collège de ne pas hésiter à aller en MFR...

 

  • Charlène Cauchois (25 ans) :Je suis arrivée à la Mfr en 2006 et ressortie 4 ans après diplômée du BEPA SAP et du Bac Pro SMR. J'ai choisi de venir à la MFR suite à un échec de deux seconde générale. J'ai eu une enseignante qui m'a parlé de la Mfr de Bernay pour la formation BEPA Services à la personne. Je me rappellle de l'entretien de recrutement passé pour mon entrée à Bernay et on m'avait demandé si j'étais pas prise ce que je ferais. Ma réponse avait été : "je ne sais pas". J'ai été acceptée et là le début d'une aventure... Pas simple de s'intégrer quand on est timide voir réservée mais après c'est le changement RADICAL. Au départ, je faisais que le BEPA mais j'ai signé 2 ans de plus pour le BAC PRO. J'ai été soutenue par les formateur et la réussite scolaire était au rendez-vous et les copines ont également signées. J'ai appris à vivre en collectivité et les valeurs humaines. L'alternance m'a fait grandir et enrichir mes connaissances professionnelles . On apprend à être responsable. IL faut dire qu'on est très bien encadré et si nous étions en difficulté, il y avait toujours un formateur pour nous écouter et nous conseiller. Comme disait l'une d'elle : "quand on veut, on peut". Même avec des difficultés scolaire, de la persévérance et de la bonne volonté, la réussite est possible. Moi je dis un grand merci à la MFR et aux formateurs car j'ai développé ma confiance en moi... Après le BAC pro j'ai rejoint l'éducation nationale avec le BTS ESF, par contre ça m'a fait bizarre car plus de petits groupes de révisions et plus d'alternance. C'est avec un grand plaisir que je témoigne car sans la Mfr je ne sais pas ce que je serais devenue... Je n'oublie pas les belles rencontres qui durent avec les filles... 6 ans- 4 ans et les souvenirs sont toujours présents...

                                  

  • Amandine : D'accord avec tout ce qui a été dit mais pour dire différent, moi je me souviens d'un voyage d'une semaine à Paris où l'on avait été passer une journée à londres... Un voyage génial et un bon gros délire car pour le retour je ne sais pas ce qu'il y a eu avec les billets à la gare de Londres mais on avait attendu une eternité... Même Mr Picot était assis par terre depité... M Delabrosse essayait de nous rassurer mais on le croyait pas vraiment... et à un moment mr lemercher a dit : " c'est bon on embarque, courrez"... Moi je n'ai rien compris, il fallait monter dans l'Eurostar en speed parce qu'il allait partir et qu'il fallait pas le louper mais moi jvoulais pas monter dans le train sans mr delabrosse... Du coup mes camarades m'ont porté pour monter et tout le monde à reussi à rentrer à Paris cetait la promo bepa 2005/2006... Aujourd'hui on en rigole encore ;)

 

  • Rachel, 20 ans : Je suis arrivée a la mfr en 2009... je n'étais pas trop sûre de ce que je voulais faire mas ce qui m'a intéressé à la mfr c'est l'alternance. Et pas de regret car j'ai ainsi pu découvrir de nombreux univers professionnels tous très différents et cela m'a permis de savoir que je voulais devenir infirmière. J'ai apprécié le contact avec les formateurs qui sont toujours présents pour nous quoi qu'il arrive. Je suis même d'ailleurs déçu et même triste d'avoir quitté la mfr... Mais maintenant je travaille en maison de retraite privée et je vais commencer au moins de mars une prépa au concours d'infirmière. Merci a tout le monde pour cette joie de vivre que vous nous fête vivre a la mfr... j'ai adoré, surtout l'internat car tu es vite très proches de personnes qui deviennent des amies et tu apprends à les connaitre... et aussi plein de délires qui resteront dans ma mémoire longtemps...

 

  • Mathilde Bercher, 22 ans : Je suis arrivée à la MFR après ma 3e car, ne sachant pas ce que je voulais faire et n'étant pas très motivée par les cours, le système de l'alternance me plaisait bien. J'ai donc fait un BEPA services aux personnes puis un BAC pro SMR. J'ai choisi de faire mes stages dans plusieurs domaines mais en essayant toujours de garder un lien avec le secteur de l'enfance (Maternité, IME, Crèche...). Cela m'a fait découvrir plusieurs métiers dont celui d'éducateur de jeunes enfants (EJE). C'est en dernière année de BAC PRO, en terminale, que j'ai passé les concours pour entrer en école d'EJE (sans grands espoirs je l'avoue car je pensais ne pas avoir le niveau, mais ma motivation et les conseils de la MFR ont payé). J'ai finalement été prise en formation pour 3 ans. Je suis actuellement en dernière année et c'est grâce à tous mes stages mfr et au soutien des formateurs (même encore aujourd'hui) que j'ai pu trouver une offre d'emploi dès juillet prochain dans le domaine de la protection de l'enfance en tant que éducatrice. Pour l'avoir souvent entendu pendant cette formation d'EJE, le fait d'avoir de l’expérience professionnel grâce aux stages permettent d'avantage d'opportunités pour les concours des formations professionnelles et pour un futur travail... Les stages m'ont donc permis de trouver ma voie professionnelle mais aussi de prendre confiance en moi. Je ne regrette pas du tout d'avoir choisi la MFR car sans cette formation, je n'aurai surement pas connu le metier d'EJE. Un grand merci a tous les formateurs et surtout pour ma part, à Mr Lemercher car sans lui, je n'aurais surement pas osé passer le concours d'EJE dès ma dernière année de BAC PRO. Les formateurs sont là pour nous enseigner des choses mais aussi pour nous soutenir dans nos projets professionnels contrairement au lycée général. Alors merci...

 

  • Alicia Lebrun, 21 ans : C'est en 2009 que j'ai fait mes premiers pas à la MFR de Bernay afin de décrocher mon bac professionnel SMR. Je ne savais pas alors que cette expérience allait signifier un renouveau dans ma vie professionnelle (comme personnelle d'ailleurs), pourtant j'avais énormément d'attentes en entrant dans cette école. Avant cela, j'avais fait une seconde générale et j'étais entrée en 1ère L ! Une catastrophe... J'ai jamais autant manqué les cours et je n'ai jamais eu de bulletins trimestriels aussi médiocres, mais surtout je ne savais pas ce que je voulais faire de ma vie... J'ai décidé, au cours de cette année de lycée, de changer de voie. Ma sœur, qui avait déjà étudié à la MFR de Bernay en BEPA et BAC PRO, m'a conseillé la MFR et je ne regretterai jamais mon choix. La formation Bac pro à la MF' m'a permise de me réconcilier avec l'école. L'envie d'apprendre est revenue et le système d'alternance m'a permise aussi de découvrir ma voie : l'accompagnement du handicap. La Mfr n'est pas une école "ordinaire", elle inculque des valeurs, elle nous apprend à vivre en communauté (internant ou non), elle nous permet de nous responsabiliser grâce aux différents stages mais aussi grâce aux règles et aux tâches de la vie quotidienne... Le lien entre élève/Formateur est vrai et nous donne des points de repères. Je tiens d'ailleurs à profiter de ces lignes pour remercier les formateurs pour leur soutien, leur proximité avec nous mais aussi pour être ces personnes qu'elles sont... Grâce à eux en effet, j'ai obtenu mon bac avec mention et je suis sortie de la Mfr grandie, remotivée et pleine d'ambition pour l'avenir. Actuellement, je suis en formation Moniteur-éducateur et tous les conseils que j'ai pu avoir me servent toujours et me serviront encore... Je ne peux pas parler de la Mfr sans faire un clin d’œil à Mr Lemercher qui a été et qui est toujours présent en cas de doute. Pour finir, j'ai fais de très belles rencontres.. qui durent..  Un grand MERCI !

 

  • Thomas Guerin 25 ans : Je tenais moi aussi à envoyer un petit message sur la page de la MFR, pour remercier tous les enseignants et l'équipe pour ces 2 années qui m'ont permis de trouver un but professionnel, et surtout de pouvoir prendre confiance en moi pour avancer vers l'avenir. Cela n'a pas été toujours de tout repos, mais je vous dit encore merci pour tout. Je conseille fortement à tous ceux qui rencontrent des difficultés dans leur parcours scolaire, de tomber sur une école comme celle là... pour moi ça a été un véritable tremplin qui m'a permis de rebondir sur de bonnes bases... Je souhaite une bonne continuation à la MFR de Bernay !!!

 

  • Emeric 23 ans : Avant d'arriver à la MFR j'étais démotivé, je ne voulais plus entendre parler de cours, de prof, ni de l'école en général. Mais dés que je suis arrivé à la MFR, les formateurs m'ont remotivé et m'ont soutenu à chaque fois que j'en ai eu besoin... Et c'est en grand partie grâce à ça qu’après 5 ans à la MFR j'en suis sorti avec un BEP et un bac pro en poche et que maintenant je suis en BTS. Bref , merci aux formateurs , à la MFR et à l'alternance :)